Iwa Jinja matsuri

Oct 19, 2019Evénement, Voyage

Pour la deuxième fois j’ai assisté au festival (Matsuri) du temple (ou sanctuaire) shintô d’Iwa dans la ville de Shisô au japon. Ce matsuri est assez particulier car les temples portatifs (Mikoshi) sont assez énormes et sont donc porté par un nombre impressionnant d’hommes, je pense entre 60 et 80, et oui, je me suis arrêté de compter…

 

Il y a en tout cinq mikoshi, chacun arborant des couleurs différentes, vert, jaune, rose, bleu, rouge au travers des vestes (hanten) des porteurs. Ces couleurs représentants un des quartiers de la ville de Shisô. Ce matsuri est un matsuri d’automne, où dans cette région du japon ils contiennent soit un lancer de mochi, dont certains sont accompagné d’un chiffre et si vous réussissez à obtenir un de ces mochis avec un chiffre vous obtenez un prix (cela va à une boîte de mouchoir pour les plus petits prix, à une bouteille de saké pour les plus gros prix) ; dans l’autre cas il y a des combats de sumo avec des enfants.

 

Ce matsuri traditionnel en soit peu se révéler assez mystique pour peu que l’on se concentre sur les mikoshi et ses porteurs. En effet ces derniers « chantent » comme des ritournelles, peut-être des mantras, je ne sais pas ; le tout porté par les quatre frappeurs de tambour situés en haut du mikoshi. Les porteurs font différentes manipulations du mikoshi, parfois ils le mettent par terre ou bien le tiennent au bout des bras en l’air (la position traditionnelle étant posé sur l’épaule) ainsi ils « démontrent leur » force face aux autres porteurs de mikoshi et cela dur assez longtemps (en tout à peu près trois heures). L’étrange procession reste les deux tiers du temps devant le temple et le reste du temps font une sortie vers la rivière voisine.

 

Bref ce fut un spectacle, si l’on peut appeler ça un spectacle, assez transcendant pour ma part d’un des matsuri traditionnel et de qualité (comme la plupart des matsuri) de la région de Tajima dans la préfecture de Hyōgo au Japon.